Saintmihiel-tourisme.fr

dentelle

La dentelle de la Haute Loire

La Haute-Loire, département français, est le siège historique de la fabrication de la dentelle aux fuseaux. C’est une fabrication manuelle qui exige du savoir-faire et de l’application. Elle était prisée par la haute société. On la retrouve également à ce jour dans les boutiques de Puy-en-Velay, l’un des arrondissements de la Haute-Loire où est précisément fabriquée la dentelle.

Origine de la dentelle

La dentelle a des origines qui remontent au XVème siècle. Selon l’histoire, en 1406, l’évêque du Puy a désigné Isabelle Manour, une brodeuse, pour assurer la confection d’une robe à la fois transparente et fine que la vierge noire devra porter pour effectuer une procession dans la ville. Elle eut donc pour idée de confectionner une robe en dentelle et ce fut le début de la conception et la commercialisation de la dentelle.

Elle était signe de noblesse, et tous voulaient en avoir et dépensaient une fortune pour en posséder. Les femmes s’adonnaient à sa production et en commercialisaient en quantité. Il s’agissait d’une entrée d’argent non négligeable. Outre les vêtements, la dentelle entrait également dans la conception de la literie. Grâce à sa texture douce et fine, elle permettrait de dormir confortablement.

En 1776, la dentelle commença à être exportée et aujourd’hui cette industrie a connu un réel essor grâce aux exportations. Plus proche de nous, dans les années 1920, les premières conceptions mécanisées de dentelle ont vu le jour et ont fait chuter la commercialisation de celle faite à la main. Toutefois, le Tribunal de la commune statue en 1931, et décide que l’expression « Dentelle du Puy » est uniquement consacrée à la dentelle conçue manuellement avec les fuseaux.

Matériel utilisé pour la fabrication de la dentelle

Pour concevoir la dentelle de façon manuelle, le matériel à utiliser est précis. Il faut l’avoir pour assurer une bonne fabrication de la dentelle.

Le carreau

Il s’agit d’un coussin de forme carré qui accueille le matériel à utiliser. Au-dessus du coussin, est posé le tambour qui reçoit l’échantillon du motif qui doit être réaliser. À l’aide d’épingles, le fil de lin est ensuite posé sur le carreau tout en respectant le motif à faire.

Les fuseaux

Les fuseaux sont de très petits instruments de forme allongée fait en bois avec une longueur approximative de 10 cm. Leur tête permet de retenir le fil de lin. Leur composante centrale est la bobine et son rôle est de conserver le fil de lin. Le manche est la partie que l’ouvrière manipule pour guider les fuseaux.

Les épingles

Elles sont quelque peu fines en fonction de l’épaisseur du fil de lin. A l’origine, elles étaient conçues en cuivre, alors elles ne rouillaient pas et ne créaient pas de taches sur la dentelle. Elles sont aujourd’hui le plus souvent en acier inoxydable. Leur rôle est de garder le fil pour suivre le dessin du motif piqué sur le tambour.

Le tambour

Le tambour ou carton sert de support aux modèles dessinés. Il reçoit le modèle du motif de la dentelle.

La matière première

Plusieurs types de fils permettent de fabriquer la dentelle. Il peut s’agir de la laine, d’un fil en soie, d’un fil en or ou en argent ; mais le fil le plus fréquemment utilisé est le fil de coton ou de lin. Selon la couleur souhaitée pour la dentelle, la couleur des fils est choisie.

Saintmihiel-tourisme.fr